Le monde nous regarde

N’en déplaise à ceux qui nous disent de regarder hors de nos frontières pour en prendre de la graine. La France est un pays envié ! Pourquoi est on si bien accueilli quand nous partons à l’étranger ? Je ne doute pas que vous êtes très beau et c’est certainement suffisant. La France c’est effectivement son peuple mais c’est aussi une histoire.

La France est le pays de la révolution, le pays qui bénéficie d’un des meilleurs systèmes de protection de la santé et un des vainqueurs de la 2nd guerre mondiale. Sur ce dernier point, le Conseil National de la Résistance, après avoir tiré les leçons de nos dangereuses dérives, avait établit tout un programme pour que ça n’arrive plus. Je vous invite à le lire, puisqu’apparemment nous avons la mémoire courte… Certains de ses membres sont toujours vivant, vieux mais pas ramollis, ils ont remis ça en vidéo face à la crise.

Dans ce monde mondialisé, le mouvement que 71% des français estiment justifié (c’est le Figaro qui le dit), est un symbole tout aussi mondial. The Gardian en Angleterre, nous suit et les commentaires (en majorité) laissent paraître un soutien et même un regret de ne pouvoir constater le même soulèvement chez eux.

Ce matin, on pouvait entendre sur toutes les radios que le Royaume-Uni allait subir “un plan d’austérité sans précédent“, on comprend mieux leurs encouragements. La France aussi en subit un, même si encore personne (“dans les milieux autorisés”) ne veut prononcer l’expression qui fait peur. La réforme des retraites fait bien partie d’un plan d’austérité.

Mais au fait, à quoi servent ces fameux “plans d’austérité” ?

Au FMI et à la Banque Mondiale ils appellent ça les Programmes d’Ajustements Structurels (PAS). Ils sont déployés dans les pays où les politiques (et pas les politiciens) n’ont pas réussi à le redresser. Quand la dette est trop forte et qu’elle n’est plus remboursable, on fait ce qu’on peut. Pour simplifier le FMI et la Banque Mondiale prêtent sous conditions. C’est un peu comme si j’achetais une superbe maison à crédit, que je perdais mon super boulot, que je devais donc revendre (pas cher car rapidement) et finalement louer un appart avec mon SMIC de caissier… C’est caricatural mais les populations victimes des PAS en ont durement essuyé les plâtres (Argentine, Afrique…).

Lorsque les marchés décident de ne plus faire confiance à un état (Menace ou rétrogradation de la notation AAA, A, B…), il faut montrer que l’on a encore les reins solides (pour pouvoir continuer à emprunter à un taux d’intérêt faible). Il faut faire vite car les marchés sont très susceptibles. Ce n’est pas parce qu’il est nerveux que notre président est pressé et inflexible.
Le plus simple dans ce cas, consiste à renflouer les caisses très rapidement histoire de dire que le message est reçu, les économistes appellent ça : envoyer des signaux positifs aux marchés.
Les plans d’austérité permettent de “rassurer” les banques qui prêtent de l’argent aux états. On sauve les meubles pour éviter une intervention douloureuse du FMI et de la Banque Mondiale. De réforme en annonce de réforme, ça marche. La France a déjà réussi à faire baisser son taux :

(source AFT)

Voici l’évolution du taux d’intérêt avec lequel la France emprunte pour financer sa dette. On remarque que par rapport à 2009 (pour les emprunts à longs termes), le taux a baissé. La reprise, toute relative, de l’économie mondiale après crise est une explication mais cette baisse n’a été accordé qu’aux plus vigoureux.

Après, la Grèce, l’Espagne, l’Irlande et maintenant l’Angleterre c’est notre tour. Il y en a encore beaucoup qui sont sur la liste (USA pour ne citer qu’eux) et qui comme nous qui fustigions la Grèce quand elle se révélait être une tricheuse, rigole bien en nous traitant de fainéants privilégiés. Pour les dirigeants comme notre président (qui sera bientôt président de l’U.E., crédibilité oblige), c’est l’occasion de prouver qu’ils tiennent encore la barre et pour les peuples, celle de dire stop à la domination des financiers.

Même si en Grèce on s’est battu bien plus que chez nous, pas un des pays précédents n’a réussi à rappeler à l’ordre la dictature des marchés. La France a la légitimité de se défendre car elle est riche. Avec son peuple contestataire, elle en a la capacité. Il nous manque plus qu’a y croire et cette non adhésion collective m’étonne, quelqu’un a une explication ?

Advertisements

One thought on “Le monde nous regarde

  1. dick

    “cette non adhésion collective m’étonne”

    Pour moi, cela vient du bourrage de crane de TF1 et du gvt, “on ne peut pas faire autrement” à force ça rentre alors que la France c’est nous, donc si NOUS le voulons nous le faisons.
    On peut espérer un peu avec l’avenement d’internet qui permet à beaucoup de débatre, de commenter, ce qu’il est impossible de faire devant sa télé.

    Partagez, réfléchissez, cherchez l’information ! Soyez critiques

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s