Aujourd’hui la LOPPSI 2 passe à l’assemblé nationale

Cette loi touche le logement mais plus globalement, c’est une loi qui remet en question la liberté dans notre pays des libertés. Comme pour sa version 1 et pour HADOPI, LOPPSI 2 est l’application du traité international ACTA. Là encore, les médias ne font pas leur travail et ne relaient pas l’information. Enfin, les mouvements qui ont pu avoir lieu un peu partout en France ont été peu suivis et lorsque c’était le cas, il ne s’agissait que de spectaculaire.

l’ACTA, vous connaissez ?

Brièvement, l’ACTA est un traité international, signé par les plus grands, il vise à la mise en place d’un contrôle de l’information. Après la presse, la radio et la télé, c’est au tour d’Internet de connaître le même sort. « Un traité contrairement à une directive n’a pas besoin d’être transposé » dixit une avocate spécialiste des droits numérique. La France fait office de bon élève en passant ces lois et en se conformant de plus en plus à l’ACTA.

Premièrement, d’ici 5 ans, tout ce qui ne fait pas l’objet d’une transaction financière entre un fournisseur d’accès à Internet et un diffuseur de contenu ne sera pas transmis sur Internet.
Deuxièmement, d’ici 5 ans, tout ce qui ne sera pas validé par les autorités compétentes n’aura pas lieu à être diffusé.
– Bien sûr, c’est une réponse aux problématiques du piratage et à celle de la pédopornographie.
— La question est de savoir si on préfère traiter la source ou le problème lui-même.
–> la réponse est politique.

Les mouvements décridibilisés par les « grands médias »

Repris par « le télégramme », « le mensuel » et d’autres, « Ouest France » ne retiendra que les affrontements avec la police de celui de Rennes.

Pourtant :

Samedi 18 décembre à 14 heures, deux rassemblements ont eu lieu. Le premier, celui de l’association « Droit Au Logement 35 » avait lieu à la gare. Le deuxième qui avait lieu à la place de la mairie, était organisé par l’association « Elaboratoire », un collectif d’artistes qui vivent de manière marginale tout en souhaitant créer un lien avec la population locale (créations régulières d’évènements culturels gratuits/payants, réparation de vélo…). Les deux rassemblements ont commencé par fusionner à 15h, pas besoin d’inter-syndicale ou de longues réunions, l’importance de l’action suffisait à fédérer tout le monde. Une première belle initiative mais ça les médias n’en parlent pas.

Une fois au complet, la petite troupe d’environ 500 personnes est allée investir « les champs libre ». Lieu culturel de Rennes, c’est un des lieux privilégiés pour les sorties familiales du samedi après-midi. L’endroit idéal pour aller à la rencontre de la population, pour « tirer la sonnette d’alarme » populaire. Une bonne trentaine de minutes plus tard, après avoir entoné des slogans pour tenté de gonfler ses rangs, le petit groupe s’est dirigé vers la place de la république où tous les bus convergent. Aucune dégradation ou débordement n’a été constaté.

Sur la place de la république, les témoignages et prises de paroles se sont déroulés dans le calme. Les gens écoutaient, participaient et personnes n’est venu se plaindre que les bus ne circulaient plus. La gravité des mots qui raisonnait dans le porte-voix avait engendré non seulement un respect mais aussi un intérêt. Cette démonstration de démocratie n’a pas été non plus relevée par les médias.

La presse est comme ses lecteurs, elle mange de la merde

C’est le 2e rassemblement que la presse a décidé de couvrir. Celui-ci s’est déroulé plus tard et a offert aux rédactions, les ingrédients qui font toujours plus vendre « A 18h45, les pompiers appelés pour éteindre le feu n’ont pas reçu un bon accueil. La police a alors chargé. De violents affrontements ont eu lieu entre les manifestants et les forces de l’ordre. Ces derniers ont lancé des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Pourquoi n’a-t-elle pas parlé des aspects positifs de ces mouvements ?
Pourquoi la LOPPSI n’effraie personne ?
Pourquoi l’ACTA reste encore si secret ?
Pourquoi la liberté de la presse à encore chuté pour tomber à la 44e place mondiale ?

Internet est le prochain média qui sera contrôlé

Les « grands médias » ont donc prouvé qu’ils ne sont pas capable de livré un vrai travail informatif. Pour l’instant, sur Internet, les contres pouvoir ne manquent pas. En recherchant un peu on trouve encore facilement la vraie information. Mais sans parler des difficultés rencontrées par Wikileaks, le filtrage sur Internet existe déjà. Le seul média encore relativement libre subira le même sort que ses aînés si la contestation n’est pas collective.

A bon lecteur, salut !

Advertisements

3 thoughts on “Aujourd’hui la LOPPSI 2 passe à l’assemblé nationale

  1. Gogotango

    Les médias relaient quand même…
    petite revue de presse :
    Libé : http://www.liberation.fr/societe/01012309415-loppsi-2-une-loi-extremement-dangereuse-et-regressive

    http://www.liberation.fr/societe/01012308029-loppsi-2-quand-les-faits-divers-dictent-leur-loi

    le monde : http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2010/12/21/securite-l-assemblee-adopte-la-loppsi-2_1456156_823448.html

    sur les manifestations :
    même le parisien en parle : http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/toulouse-manifestation-d-habitants-de-logements-mobiles-contre-loppsi-2-14-12-2010-1192214.php

    http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/toulouse-des-marginaux-revendiquent-le-droit-a-un-habitat-alternatif-18-12-2010-1197411.php
    (article qui parle des manifs, des revendications, et des incidents, un bon résumé, malgré l’emploi du mot marginal, que je n’approuve pas, mais qui peut se défendre…)

    comme celui du midi libre :
    http://www.midilibre.com/articles/2010/12/19/MONTPELLIER-L-39-inattendu-defile-des-alternatifs-1486474.php5

    Après le fait de parler des débordements, c’est de l’info aussi, sachant que c’est arrivé dans plusieurs villes samedi…

    Reply
  2. Mathieu Lamour Post author

    Qu’est-ce que je pouvais espérer de mieux comme commentaire émanant d’un journaliste ! 😉
    Bien sûr tu as raison et heureusement qu’il existe encore une parole qui aime le substantiel dans la presse. Si j’ai écrit ça, c’est que je n’ai fait que constater le peu de personnes au courant de la dangerosité de cette loi. Et encore hier soir, on m’a répondu à deux reprises : “LOPPSI, c’est quoi ça ?”

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s