Bi-curieux : Hétéroflexible vous dites ?

La diversité de nos choix nous fait tourner la tête. Est-ce qu’il y’en a trop ? En tout cas, il y’en a !
Vous choisirez vos produits de grande consommation, non sans difficultés mais vous y parviendrez. Vous aurez même le loisir de tout essayer avant de choisir.

Mais choisirez-vous votre sexualité ?

Tendant vers un marketing à fort potentiel, l’homosexualité est une source de revenus qui ne cesse de faire des heureux (c’est vieux mais évocateur). D’ailleurs, chers lecteurs, si vous n’avez que peu de scrupules et que vous souhaitez vous lancer : le gay friendly business n’attend que vous ! Et pas besoin d’être homo.
L’homosexualité, un des tabous de notre société, vécue comme une frustration pour certains, est savamment convertie en liquidités. C’est la même logique que pour les grosses bagnoles, les montres ou les nanas bling-bling de notre chef d’état.

Alors voici un petit encouragement aux tatilleux, à ceux qui préfèrent les bénéfices immatériels aux matériels, une expérience personnelle positive et heureuse : la mienne.

Bi-story

Après avoir grandi avec les filles plutôt qu’avec les garçons, j’étais un peu différent et ça ne simplifiait pas vraiment les relations humaines. Toujours en grandissant, tout naturellement, j’apprends à juger physiquement un garçon.
Avec l’adolescence je m’approprie des attitudes et un état d’esprit qui peuvent questionner les autres. Parfois surpris, ceux ci me retournent la question (et je les en remercie). Début des incertitudes : j’en viens donc aux questions existentielles en commençant par douter de moi-même. Mais pourquoi ne pas prendre le problème à l’envers ? :
– Pourquoi l’évidence de l’hétérosexualité serait une évidence ?
– Est ce que le plaisir et même l’amour sont vraiment corrélés à un type de sexe ?
Alors les rencontres vont bon train, féminines et masculines. Je me retrouve à partager mon lit avec un premier homo… un deuxième. De dodos en dodos les mains le corps explorent bravant à chaque fois plus d’interdits.
Partant de toutes ces incertitudes qui se traduisaient concrètement et étaient fatalement confrontées aux opinions de mon entourage, j’ai réfléchis à la recherche d’une solution.
Très bien, « je saute le pas ! » : je me dis « qu’importe la vision des autres, il faut que je sache » ! Mon expérience homosexuelle s’est arrêtée, simplement, au degré qui devait être le mien. L’important, c’était le respect de l’un et de l’autre, c’est la clé !

Mon message est que chacun se doit de répondre à ses questions existentielles. Le cas échéant nous trouvons nos réponses chez Carrefour ou dans la dépression. Je ne prône pas le « tous à poil et on se caresse !» (quoi que :p) mais le « faites ce que vous devez faire bordel ! ».

Non vous ne serez pas gay, ni bi et ni même hétéro. Vous en serez simplement un bi-curieux ou encore un hétérofléxible. Si vous cherchez une affirmation de vous-même et que la seule solution vous semble celle-ci, c’est le printemps alors allez y !

mais n’oubliez pas le plus important

http://humour.cote.azur.fr/show-image-preservatif-785.htm

Article dédié à tous ceux qui l’ont permit.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s